Astronomie et Planètes : www.planete-astronomie.fr

Titan

 

Photos précédentes de Titan… Astronomie sur Astronomie et Planètes : les planètes du système solaire et leurs satellites : Soleil, Mercure, Vénus, la Terre, la Lune, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton. Nombreuses images, photos, vidéos, animations 3D, stéréoscopie, anaglyphes et extraits de films

Sommaire des photos de Titan Astronomie sur Astronomie et Planètes : les planètes du système solaire et leurs satellites : Soleil, Mercure, Vénus, la Terre, la Lune, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton. Nombreuses images, photos, vidéos, animations 3D, stéréoscopie, anaglyphes et extraits de films

Photos suivantes de Titan… Astronomie sur Astronomie et Planètes : les planètes du système solaire et leurs satellites : Soleil, Mercure, Vénus, la Terre, la Lune, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton. Nombreuses images, photos, vidéos, animations 3D, stéréoscopie, anaglyphes et extraits de films

 

Comment révéler la surface de Titan ?

27 octobre 2004

Ces images ont été créées à partir d'une séquence d'images acquises par les appareils photo du vaisseau spatial Cassini-Huygens, le 25 2004 octobre, 38 heures avant d'être au point le plus proche de Titan. Elles illustrent comment les détails de la surface des Titans peuvent être révélés par des techniques de traitement d'image.

La première image a seulement subi un nettoyage fondamental des pixels corrompus et des imperfections dans le dispositif de prise d'images, un détecteur sensible à la lumière semblable à ceux que l'on peut trouver dans les appareils photo numériques.

Pour la deuxième image, des images multiples ont été employées pour augmenter le contraste détecté à la surface de Titan et pour réduire l'effet de flou de la brume atmosphèrique.

La dernière image a encore été traitée pour affiler les bords. Les images traitées indiquent des frontières nettes entre l'obscurité et les régions lumineuses sur la surface ; il n'y a aucune ombre produite par la topographie dans ces images.

Le secteur lumineux dans le centre-droit est "Xanadu", la région qui a précédemment été observée depuis la terre et par Cassini-Huygens.
A l'ouest de Xanadu s'étend un secteur foncé qui entoure complètement quelques zones plus lumineuses. Des secteurs linéaires étroits, foncés et lumineux, peuvent également être vus. Il n'explique pas quels processus géologiques ont créé ces dispositifs, bien qu'il semble que la surface ait est formée par autre chose que des cratères d'impact seuls.

Les secteurs très lumineux prés du pôle du sud de Titan sont des nuages semblables à ceux observés pendant le premier survol de Cassini-Huygens le 2 juillet 2004.

La région du côté gauche de ces images fera l'objet d'observations en très haute résolution quand Cassini-Huygens repassera prés de Titan.

Description

26 octobre 2004

Cette mosaïque de neuf images, acquises pendant le premier survol très rapproché de  Titan, la plus grosse lune de Saturne le 26 octobre 2004 constitue la vue complète la plus détaillée de cette lune mystérieuse.

La vue est centrée à 15 degrés de latitude du sud, et 156 degrés de longitude ouest.

Des variations d'éclat à travers la surface et les nuages lumineux près du pôle du sud sont aisément visibles.

Les images qui composent la mosaïque ont été traitées pour réduire les effets de l'atmosphère. La mosaïque n'a été équilibrée à l'exposition que sur la surface lumineuse mais pas pour l'atmosphère au-dessus du bord de la lune. Le soleil était derrière Cassini, c'est pourquoi le disque est presque totalement illuminé.

Les résolutions des images composées varient de 2 à 4 kilomètres par pixel.

Les détails extérieurs sont mieux vus prés du centre du disque, où le vaisseau spatial regarde directement en bas ; le contraste devient progressivement inférieur et les traits deviennent plus brouillés vers l'extérieur, où le vaisseau spatial est gêné par la brume ce qui efface les traits extérieurs.

La région plus lumineuse du côté droit et la région équatoriale sont appelées "Xanadu Regio". Les scientifiques discutent activement pour déterminer les processus qui ont pu avoir créé ces étranges structures.

Les images laissent penser que la surface est jeune car ont ne perçoit aucun cratère évident. Cependant, la nature exacte de cette activité, tectonique, due aux vents, fluvial, marin, ou volcanique n'est toujours pas déterminée.

Les images composant cette mosaïque ont été acquises à des distances s'étendant de 650.000 kilomètres à 300.000 kilomètres.


Complément d'informations et photos retraitées : http://www.waldvogel.com, http://anthony.liekens.net/index.php/Main/Huygens et http://perso.wanadoo.fr/sciences-et-enseignement/Pages/TITAN.html

Crédits : NASA/JPL/Space Science Institute