Astronomie et Planètes : www.planete-astronomie.fr

Pluton

9e planète en partant du Soleil, située au-delà de Neptune, découverte en 1930 par l'américain Clide Tombaugh.


Agrandir… | Stéréoscopie…

Pluton fait désormais partie d'une nouvelle catégorie de planète, les planète naines avec Cérès et Eris alias Xéna, (2003 UB 313). Minuscule, solide et peu dense, avec une orbite très inclinée, Pluton est le premier objet découvert dans ceinture de Kuiper.

Type de planète :
ni planète tellurique, ni planète gazeuse, Pluton est classée « planète naines » depuis le 26/08/2006 et a reçu le matricule 134340.
Planète sans doute rocheuse recouverte probablement de glace et de méthane gelé
Découverte :
en 1930 par Clyde Tombaugh (USA)
Demi-grand axe en ua :
39,54470
Demi-grand axe en km :
5 915 803 000
Excentricité de l'orbite :
0,2490
Inclinaison de l'orbite sur l'écliptique :
17°,1422
Période de révolution sidérale :
247 ans et 362 jours
Période de rotation :
6,39 jours
Vitesse orbitale :
5 km/s
Diamètre apparent équatorial au plus prés de la Terre  :
0,1" (valeur maximale)
Diamètre équatorial (Terre=1) :
0,1874
Diamètre équatorial :
2390 km
Magnitude visuelle à une ua (phase nulle) :
15,1
Masse (Soleil=1) :
1/156 000 000
Masse (Terre=1) :
0,0021
Masse Pluton+Charon (Soleil=1) :
1/135 000 000
Masse Pluton+Charon (Terre=1) :
1,156
Densité (Eau=1) :
1,73
Gravité à la surface (Terre=1) :
0,06
Vitesse de libération :
1220 m/s
Réflectivité (albédo géométrique) :
0,3
Température de surface :
-236°C
Atmosphère :
très ténue, azote et méthane.
Nature de la surface :
méthane gelé
Nombre d'anneaux :
0
Nombre de satellites :
3

On lui connaît 3 satellites, le plus grand étant Charon qui fut identifié dès 1978. Deux satellites plus petits et pour l'instant sans nom officiel, autre que le code de l'UAI - S/2005 P1 et S/2005 P2- ont été découverts en 2005.

MYTHOLOGIE GRECQUE : hôte rituelle du dieu grec des Enfers, Hadès.

 

Autres vues de rotation de Pluton et de Charon … Astronomie sur Astronomie et Planètes : les planètes du système solaire et leurs satellites : Soleil, Mercure, Vénus, la Terre, la Lune, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton. Nombreuses images, photos, vidéos, animations 3D, stéréoscopie, anaglyphes et extraits de films

Structure interne de Pluton… Astronomie sur Astronomie et Planètes : les planètes du système solaire et leurs satellites : Soleil, Mercure, Vénus, la Terre, la Lune, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton. Nombreuses images, photos, vidéos, animations 3D, stéréoscopie, anaglyphes et extraits de films

 

Présentation de Pluton

Pluton est une « planète naine » du système solaire, nouvelle famille de planètes depuis le 26 août 2006.

Orbite de Pluton

L'orbite de Pluton est très inclinée et fortement elliptique, ce qui l'amène périodiquement à être plus proche du Soleil que Neptune (ce fut le cas entre 1979 et 1999).
L'inclinaison de l'orbite de Pluton l'empêche en fait de croiser celle de Neptune. De plus, les deux corps sont en résonance 3:2 : pendant que Neptune effectue trois révolutions autour du Soleil, Pluton en réalise deux.

Neptune " dépasse " toujours Pluton quand celui-ci est à son aphélie. Lorsque Pluton est au périhélie, Neptune a pris environ 90° d'avance sur Pluton. En conséquence, Neptune et Pluton ne s'approchent jamais à moins de 2,5 Tm (2,5 milliards de km) et les deux astres ne peuvent jamais entrer en collision.

Cette résonance orbitale est stable : une perturbation de l'orbite de Pluton serait corrigée par l'attraction de Neptune.
Les objets transneptuniens dont l'orbite est en résonance semblable sont catégorisés comme plutinos.

L'orbite de Pluton étant très excentrique, elle croise celle de nombreux autres objets (dont Neptune) ; parmi les astéroïdes numérotés, ces hadéocroiseurs comptaient (en juillet 2004) 10 frôleurs-intérieurs (dont 5145 Pholus), 24 frôleurs-extérieurs (dont 19521 Chaos), 17 croiseurs (dont 38628 Huya) et 37 co-orbitaux (dont 20000 Varuna, 28978 Ixion et 50000 Quaoar).

Statut de planète Pluton

Aujourd'hui certains scientifiques remettent en cause le statut de planète de Pluton. Selon eux, il est possible que Charon, Pluton et Triton (le plus gros satellite de Neptune), soient trois anciens astéroïdes de la ceinture de Kuiper qui en auraient été extraits par la planète géante. Leur composition (roche et glace) irait d'ailleurs en faveur de cette hypothèse. Cela ferait alors de Pluton, qui est pourtant plus petit que la Lune par exemple, l'objet le plus gros et le plus brillant de la ceinture de Kuiper.

Certains scientifiques proposent de rétrograder Pluton du statut de planète à celui de planète mineure (objet transneptunien). D'autres, comme Brian Marsden du Minor Planet Center, suggèrent de lui donner à la fois les deux statuts, en raison de son importance historique et de sa découverte. Marsden annonça le 3 février 1999 que Pluton serait classé comme le 10 000e objet de son catalogue recensant justement 10 000 planètes mineures. Le nombre rond de 10 000 serait attribué à Pluton en son honneur pour la " célébration " de ce compte atteint. Mais l'Union astronomique internationale va mettre les points sur les i : Pluton ne sera pas déclassé du rang de planète majeure tant qu'il n'y aura pas de preuves réellement convaincantes. Elle reste donc par convention désignée comme la neuvième planète du système solaire.

Il est intéressant de noter que, historiquement, les quatre premiers astéroïdes découverts (1 Cérès, 2 Pallas, 3 Junon et 4 Vesta) furent considéréss comme des planètes pendant plusieurs décennies (leurs dimensions n'étaient pas vraiment connues à l'époque). Certains textes astronomiques du début du XIXe siècle font référence à onze planètes (incluant Uranus et les quatre premiers astéroïdes). Le cinquième astéroïde (5 Astrée) fut découvert en 1845 peu de temps avant la découverte de Neptune, suivi de plusieurs autres dans les années subséquentes. Bien qu'ils soient toujours appelés " planètes mineures ", ils ne sont plus aujourd'hui considéréss comme des " planètes " à l'exception de Cérès qui a rejoint, le 26 août 2006, la famille des « planètes naines » avec Pluton et Eris alias Xéna, (2003 UB 313)

Vidéo : © MIMATA
Données : © Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Ephémérides
Texte : Wikipédia|Article et traduction Wikipédia|Licence de documentation libre GNU