Astronomie et Planètes : www.planete-astronomie.fr

Callisto

Callisto est le satellite galiléen le plus éloigné de Jupiter.

Il n'est pas le plus petit mais c'est le moins brillant : la glace n'apparaîtra que dans les cratères récents. Ailleurs ce sont des roches silicatées sombres, comme sur Ganymède

MYTHOLOGIE GRECQUE : Nymphe d'Arcadie. Aimée de Zeus, elle fut changée en ourse par Héra et tuée à la chasse par Artémis. Zeus fit d'elle une constellation, la Grande Ourse.

Diamètre : 4806 km
Masse : 1076 x 1020 kg
Densité : 1,85 g/cm3
Distance à Jupiter : 1 883 000 km, soit 26,37 rayons joviens
Période orbitale : 16,7 jours terrestres

 

Menu des satellites de Jupiter… Astronomie sur Astronomie et Planètes : les planètes du système solaire et leurs satellites : Soleil, Mercure, Vénus, la Terre, la Lune, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton. Nombreuses images, photos, vidéos, animations 3D, stéréoscopie, anaglyphes et extraits de films

Structure interne de Callisto… Astronomie sur Astronomie et Planètes : les planètes du système solaire et leurs satellites : Soleil, Mercure, Vénus, la Terre, la Lune, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton. Nombreuses images, photos, vidéos, animations 3D, stéréoscopie, anaglyphes et extraits de films

 

Présentation de Callisto - Lune de Jupiter

Callisto (J IV Callisto) est une des quatre lunes galiléennes de Jupiter, découverte en 1610 par Galilée et Simon Marius. C'est ce dernier qui la nomma en l'honneur de Callisto, une nymphe d'une très grande beauté, suivante d'Artémis et conquête amoureuse de Zeus, dont elle eut Arcas.

Callisto a une surface intensément cratérisée. Sa taille en fait la troisième plus grosse lune du système solaire et lui permet de se comparer à Mercure malgré des différences considérables d'apparence et de température.

Ses cratères atteignent une densité inégalée dans le reste du système solaire et sont la seule caractéristique observable de sa surface, qui ne présente aucune montagne. L'absence de relief est probablement due à une érosion continue par les glaces de surface depuis des centaines de millions d'années (la roche de surface de Callisto a sans doute 4 milliards d'années, soit presqu'aussi vieille que le système solaire lui-même).

Elle a été photographiée par la sonde Galileo mais nous ne disposons que de très peu d'autres images de Callisto.

Deux cratères plus importants que les autres (Valhalla et Asgard) sont très visibles. Par ailleurs, on a remarqué un alignement de cratères d'impact qui suggère un bombardement presque simultané par un objet qui se serait désagrégé très peu de temps avant l'impact.

Un peu comme Europe, Callisto est entièrement couverte de glace, probablement avec un océan liquide et salé emprisonné entre la roche et cette banquise épaisse de plusieurs kilomètres. Cette hypothèse permet également d'expliquer les observations de variations du champ magnétique de Jupiter indiquant un corps céleste très conducteur de l'électricité.

La roche qui constitue le noyau de Callisto n'est probablement pas très homogène et pourrait être un agrégat de glace et de roc. Cela mène à une densité assez faible (due à environ 40% de glace pour 60% de roche/fer). Cela rapproche Callisto de Triton et Titan.

Vidéo : © MIMATA
Texte : Wikipédia|Article et traduction Wikipédia|Licence de documentation libre GNU

Complément d'information sur : http://www.ifa.hawaii.edu/~sheppard/satellites/jupsatdata.html